LE BIEN ETRE EMOTIONNEL, ACCESSIBLE A TOUS

 

Ecoutez vos émotions, les laisser vous traverser, les explorer et les évacuer, ce processus à pour seul et unique but de pouvoir assouvir les besoins qui les déclenchent afin d'accéder au graal du bien-être et de la sérénité.

Le confinement, ensuite le déconfinement, et aujourd'hui l'aspiration à une vie "normale", ont mis nos besoins émotionnels, et par ricochet nos émotions, à rude épreuve.

Cédrick Mieusement, dans son dernier volet sur LA FAMILLE COOPÉRATIVE, évoquera dans son article "Demandez!" les besoins selon Maslow et comment se donner l'opportunité d'assouvir vos besoins dans un groupe.

En psychologie positive, les besoins émotionnels sont répertoriés en trois grandes familles. Les assouvir, c’est le processus qui vous mènera vers la sérénité et le bien être.

Voici donc quelques conseils pour s'écouter, détecter et assouvir ses besoins émotionnels:

  1. Ecouter:
    les signaux physiques: migraines, mal de dos, maux d'estomac, tensions musculaires…
    les signaux physiologiques: fatigue, insomnie, troubles alimentaires.
    les signaux comportementaux: irritabilité, nervosité, colères..
    les signaux intellectuels : pertes de mémoire, oublis, incapacité de raisonner, déconcentration…

2) Déterminer l’émotion:
la peur
la colère
la joie
la honte

3) Détecter le besoin:
Le besoin de sécurité : sécurité physique, financière, et liberté …
Le besoin d'identité : reconnaissance familiale, relationnelle et professionnelle, être reconnu et aimer
Besoin d'Etre : se réaliser, comprendre, s'épanouir, agir

4) Assouvir le besoin.
décider
communiquer
adopter de nouvelles habitudes
partager

Au vu de ces éléments, transposés à notre vie du quotidien, certaines choses s'éclairent en nous.
Certains ont découvert la présence ou l’absence de tel ou tel besoin avec le temps et les circonstances. D'autres ont pris conscience de l'influence de leurs émotions et besoins émotionnels assouvis ou pas, dans leurs comportements du quotidien.

Plusieurs stratégies sont possibles pour assouvir un besoin émotionnel, pour savoir si la mission est accomplie, il suffit encore une fois d’écouter. Ecoutez votre corps, les signaux d’alerte disparaîtront avec le temps. Ecoutez vos émotions, vous y trouverez beaucoup de joie. Constater votre attitude et votre relationnel, vous y verrez énormément de changements positifs.

Et vous où en êtes vous dans ce processus?

Olfa Aouidet, coach en psychologie positive

Routine du jour

Nous retrouvons Sandra Saffores du studio Sandra Pilates qui nous explique en quoi le Pilates debout permet de retrouver un alignement, de décompresser la colonne tout en se relaxant.

Vous voulez en savoir plus sur la méthode Pilates, ses bienfaits et  toutes le vidéos de Sandra , cliquez ici

 

DEMANDEZ, UNE CHANCE D'ETRE EXAUCE!!!!

Cédrick Mieusement, NORMANDIE COOPERATION

Demander : une chance d’être exaucé !!!

La demande est la dernière étape du chemin lorsque l’on souhaite utiliser la communication non violente (CNV pour les intimes), et si elle est importante dans le cadre professionnel (ne vous attendez pas à avoir des congés cet été sans les demander…), il est un endroit où cette étape est primordiale, ce sont les relations intimes et familiales.

Selon la pyramide des besoins de Maslow, nous ne pouvons assouvir nos besoins supérieurs (d’accomplissement et d’estime de soi) que si nos besoins primordiaux sont nourris préalablement, ceux ci étant dans l'ordre :

  • besoin physiologique
  • besoin de sécurité
  • besoin d’appartenance

Or c’est majoritairement au sein de notre foyer, dans le cercle familial, que ces besoins primordiaux se jouent.

Dans notre mode de communication “ habituel ”, nous avons tendance à nous exprimer par la critique, par l’accusation, lorsque que nous avons l’impression que le comportement de l’autre va à l’encontre de nos besoins. Nous devons prendre conscience, qu’aucune critique, jamais, ne pourra combler nos besoins et nous rendre la vie plus agréable.

Si l’on souhaite être exaucé, il faut demander !

La méprise la plus fréquente, qui nous amène à ne pas demander, est la pensée que l’autre DOIT obligatoirement savoir ce que nous attendons.

Extrait d’un échange avec une amie :

“ Ca me rend folle, mon mec ne fait pas le lit en se levant, c’est toujours à moi de le faire ”
“ Il refuse de faire le lit ? “
“ bah non, mais c’est normal de faire son lit quand tu te lèves… il ne me respecte pas ”

Ce type de ressenti est extrêmement fréquent lorsqu’on expérimente la vie en groupe.
Nous avons tous des habitudes et des fonctionnements différents, expression directe de nos différents besoins et de l’importance que nous leurs accordons.

Nous faciliterions grandement nos relations en exprimant des demandes claires.

Il faut alors, et c’est important, déterminer avec précision ce qu’est une demande claire lorsque l’on parle de CNV.

Une demande claire, est une demande d’action concrète, exprimée par le positif et associée, pour être pleinement efficace, à l’expression du besoin qu'elle souhaite assouvir.

“ j’ai besoin d’ordre dans la maison, pourrais tu refaire le lit lorsque tu te lèves ? “

Une demande est exprimée par le positif lorsqu’elle n’utilise pas de négation, afin d’éviter une mauvaise compréhension. Si je dis à mon fils “ ne laisse pas tes jouets dans l’entrée “, je prend le risque de retrouver ceux ci traînés dans le salon, je pourrais alors ne pas me sentir respecté dans ma demande.

Il faut également être attentif à exprimer une demande qui soit une action concrète. Demander à être respecté, aimé ou encore écouté, amènera à coup sûr de la déception. Car l’amour, l’écoute, le respect, font partie des besoins et nous l’avons dit précédemment il existe de nombreuses façons d’assouvir un besoin.

Exprimer une demande avec clarté ne garantit pas d’être exaucé, bien entendu. C’est néanmoins un pas en avant vers des relations plus saines. Car même si la réponse est non, cela nous permettra de cesser d’attendre et de commencer à rechercher une autre stratégie pour répondre à notre besoin.

Exercez vous à faire des demandes claire, dans un espace propice à l’écoute et à l’expression tel qu’un “jardin de la parole” (voir article). Plus vous utiliserez cette façon de communiquer, plus elle deviendra naturel.

À vos marques, prêts ? …. Demandez !

Cédrick Mieusement
Consultant en coopération

ET SI ON MEDITAIT?

Aline SAUVAGE, association ENILA

Méditation de pleine conscience

Accueillir tous les sons.

Pour écouter la méditation, cliquez ici

Aline : "Aujourd’hui, j’ai choisi de m’enregistrer pour vous à l’extérieur car je vous invite à méditer autour des sons.
Ecouter, fermer les yeux, accueillir tous les sons : ceux qui me viennent de l’extérieur qu’ils soient agréables ou désagréables ou ceux qui viennent de l’intérieur (ma respiration, les battements de mon cœur, des gargouillements, des acouphènes…).
Avec cette pratique, nous allons apprendre à ouvrir notre conscience à l’existence de ces bains sonores et à observer les impulsions, pensées ou émotions qu’ils déclenchent en moi. Nous apprendrons aussi à savourer les instants de silence !"

Mise en condition

Pour méditer, adaptez votre posture afin qu’elle soit confortable. Elle est une aide à la pratique mais n’est pas fondamentale. Ce qui importe réellement, c’est:
la posture intérieure : l’intérieur et l’extérieur se soutiennent et se reflètent
une façon de prendre place dans notre vie. Rechercher la qualité d’attention et d’intention qui soit la plus juste pour soi, moment après moment…

Pour écouter la méditation, cliquez ici

 

HAUT
0 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap